fbpx

Comment trouver un nom pour un cabinet de conseil en 10 étapes ?

10 décembre 2020Branding, Tous les articles du blog

C’est le grand jour ça y est, vous vous lancez, vous ouvrez votre cabinet de conseil, félicitations !

Vous arrivez maintenant à la délicate et difficile étape de la recherche du nom parfait.

Pas de panique, vous n’êtes certainement pas le seul dans cette situation puisqu’il n’est jamais simple de trouver un bon nom pour un cabinet de conseil.

Le secteur du conseil fait très probablement partie des secteurs les plus difficiles pour lesquels trouver un bon nom de marque. En effet, il est peut-être plus simple de choisir un nom pour un produit révolutionnaire ou une application de yoga !

Pas d’inquiétude, nous allons vous donner quelques conseil pour réaliser le naming de votre entreprise.

Après avoir accompagné plus de 50 marques en 2020, nous avons pu lister 10 étapes pour trouver le nom de votre cabinet de conseil.

Sommaire : 

 

Pourquoi est-ce si difficile de trouver un nom pour un cabinet de conseil ?

 

1 – L’extrême concurrence du secteur des cabinets de conseil

 

Il n’est jamais simple de créer un nom adapté pour une nouvelle marque, peu importe le secteur d’activité dans lequel vous vous situez.

Encore plus complexe : trouver un nom qui ne soit pas déposé.

Vous vous situez dans un secteur en plein essor depuis quelques années avec plusieurs milliers de concurrents qui sont passés par les mêmes étapes de questionnements et de brainstorming que vous pour leur cabinet de conseil, il ne reste donc plus beaucoup de bonnes idées. Même si de nombreux dirigeants de cabinets de conseil utilisent leur pseudonyme ou leurs initiales comme nom, le champ des possibles est de plus en plus restreint.

Imaginez : vous souhaitez développer un produit de contraception masculine révolutionnaire. Super idée ! D’autant plus que vous devez avoir probablement une petite cinquantaine de concurrents dans ce secteur et donc aussi peu d’idées de noms de marques déposés.

Prenez maintenant votre secteur, où depuis 20 ans des milliers de dirigeants de cabinet de conseil se sont tirés les cheveux dans la recherche d’un nom d’entreprise original, vous comprenez bien que ça ne va pas être une mince affaire.

Regardez sur le site de l’INPI tous les noms de cabinets de conseils qui existent déjà. Faites une recherche au hasard avec des prénoms suivis des mots “consulting”, “conseil”.

Vous verrez le nombre de marques déjà déposées.

 

2 – Le service que vous proposez est très proche dans tous les cabinets de conseil

 

Les services proposés par les cabinets de conseil sont tous très similaires. Dans le processus de recherche de nom d’entreprise, la majorité des dirigeants vont (à tort) essayer de traduire leur service simplement, à partir de mots-clés afin qu’il soit compris par tous.

De cette manière, vous remarquerez que la grande majorité des cabinets de conseil possèdent tous le terme “consulting” ou “conseil” dans leur nom.

Mais pas d’inquiétude, nous le verrons plus en profondeur par la suite : ce n’est typiquement pas le genre d’idée que nous préconisons !

Et quand bien même vous trouverez un nom disponible dans ces critères, ne vous entêtez pas à vouloir le garder, ça ne serait pas une bonne idée.

D’autant plus que, légalement, entre “Michel Consulting” et “Consulting Michel”, la différence n’est pas significative.

Vous risquez au pire des poursuites et, au mieux, vous serez en concurrence directe en ce qui concerne le référencement naturel et auprès de vos clients qui pourraient vous confondre.

 

Exemples de noms de cabinet de conseil

 

Nous sommes donc d’accord qu’il s’agit ici d’une mauvaise idée et qu’il y aurait donc aucun intérêt à le déposer.

Que faire alors ?

Soyez créatif !

Ne traduisez pas simplement votre service, mais concentrez vous sur ce qui fait votre différence vis-à-vis de vos concurrents, ce qui fait votre force, vos valeurs et ce qui plaira à vos clients !

C’est ainsi que vous allez vous démarquer et trouver un nom de cabinet de conseil efficace.

 

Les 10 étapes pour trouver un nom pour un cabinet de conseil

 

Au sein de notre agence de marketing à Toulouse, le processus de création de nom prend entre une semaine et 10 jours durant lesquels nous listons des noms cohérents, pertinents, originaux et adaptés à l’offre.

Parmi ceux-ci, nous procédons à un premier tri en éliminant les marques déposées.

Notre processus suit une démarche précise et demande également de la réflexion et de laisser maturer les idées. Notre objectif est de trouver un nom qui vous correspond et qui parle à vos futurs clients.

 

Première étape : Une analyse poussée de votre cabinet de conseil.

 

Avant de vous lancer dans des recherches et la conception d’une liste d’idées, posez votre stylo et réfléchissez à votre cabinet et à ce qui le distingue. De cette manière, vous allez pouvoir établir une liste de noms qui reflètent réellement qui vous êtes.

Il est en effet primordial de définir l’identité de votre futur cabinet de conseil en vous posant quelques questions :

  • Qu’est ce qui vous différencie des autres ?
  • Quelle est la plus value pour votre client ?
  • Quelle est la solution que vous apportez à votre client ?
  • Quelles sont vos valeurs personnelles ?
  • Quelles sont les valeurs que vous souhaitez intégrer dans votre entreprise ?
  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

A partir des réponses que vous trouverez, vous pourrez précisément définir l’ADN de marque de votre entreprise.

Différentes pratiques et conseils sont préconisés pour la création de votre plateforme de marque.

Au sein de notre agence StandOut France, nous utilisons la méthode du MVB (Minimal Viable Band).

 

illustration processus creation marque

Deuxième étape : Un sens pour le nom de votre cabinet de conseil

 

Sans décrire précisément votre activité, votre nom doit traduire un message. Il va représenter votre image de marque, il faut donc y porter une attention particulière.

Vos clients vous connaissent souvent par recommandation d’une tierce personne. Mais souvenez-vous de chaque recommandation : nous présentons la personne certes mais surtout son entreprise et son nom. Vous devez donc avoir un nom évocateur, qui sonne et résonne auprès de votre interlocuteur.

Ce passage de recommandation va vous permettre de vous faire connaître mais surtout de passer un message et de faire une première bonne impression !

Soyez vigilant : vous ne voulez pas parler à tout le monde, au risque de ne parler à personne. Votre objectif est d’interpeller la clientèle cible définie dans votre plateforme de marque !

 

3ème étape : Attirer l’attention de votre cible

 

Avez-vous une idée du nombre de marques que vous voyez chaque jour ?

En moyenne 3000.

Et à la fin de la journée, de combien de marques vous souvenez-vous ?

Vous comprenez donc où je veux en venir : vous devez attirer leur attention pour ne pas être comme les autres marques lambda. Même si votre client n’est, de prime abord, pas intéressé par votre service, vous devez éveiller sa curiosité afin qu’il veuille en savoir plus sur vous et vous donne cette opportunité commerciale.

Vous allez pouvoir lui raconter l’histoire de votre entreprise.

Si vous aviez opté pour un nom de marque évident comme décrit en introduction, votre interlocuteur n’aurait en aucun cas tiqué sur votre nom. Vous seriez tombé dans le lot de toutes les autres marques qu’il voit chaque jour sans s’en souvenir et seriez devenu transparent.

Trouvez un nom original pour votre cabinet de conseil, avec une sonorité qui reste, qui soit mémorisable et qui interpelle !

 

4ème étape : N’utilisez pas d’évidence telles que “consulting” ou “cabinet” dans votre nom.

 

N’ayez pas peur que vos clients ne comprennent pas votre activité. Ils seront  intéressés, intrigués et ils iront se renseigner sur votre métier : c’est justement ce qui nous intéresse !

Vous pouvez à la limite y ajouter un sous-titre plus descriptif et évident.

 

5ème étape : Soyez plus subtil

 

Vos clients apprécieront une recherche plus poussée de votre nom qui les amènera à se demander comment vous en êtes arrivés à cette conclusion.

Évitez les noms descriptifs et cherchez plutôt des métaphores, animaux, personnages, qui pourraient représenter votre activité ainsi que vos valeurs définies dans votre plateforme de marque.

Vos clients comprendront très bien ce que vous voulez dire et pas d’inquiétude, vous serez là (vous ou votre site) pour leur expliquer au besoin.

Évitez également les adjectifs évidents qui n’auront aucun intérêt et qui pourraient même vous desservir.

Si une marque indique plusieurs fois le mot “transparence” dans sa communication, cela pourrait vous mettre la puce à l’oreille en vous demandant pourquoi elle insiste autant?

N’oubliez pas : les actes, les preuves valent bien plus que des mots.

 

6ème étape : N’accordez pas d’importance au nom de domaine du site web de votre entreprise

 

Vous pouvez retirer le nom de domaine de vos critères et de vos préoccupations.

Il n’a aucune incidence sur l’optimisation du référencement naturel sur les moteurs de recherche.

Votre nom de domaine peut être bien différent du nom de votre marque, ça n’aura pas d’incidence. Ne perdez donc pas de temps pour trouver un nom de domaine identique au nom de votre entreprise.

Si un prospect tape “cabinet de conseil Toulouse” dans le moteur de recherche par exemple, et si vous avez fait les bons efforts pour le référencement naturel ou bien si vous avez investi en publicité (Google Ads) : vous serez dans les premiers.

De plus, le nom que vous déposez (votre dénomination sociale) pourra être différent du nom de votre société. Ce premier ne pourra être changé mais vous pourrez prendre le temps de mûrir votre réflexion et de changer le nom que vous utiliserez et sur lequel vous communiquerez.

 

7ème étape : Apportez une attention particulière aux marques déposées.

 

Vérifiez que votre nom de marque ne ressemble pas à celui d’une autre entreprise qui pourrait vous faire de la concurrence dans le référencement naturel ou même avec qui vos clients pourraient vous confondre.

Vérifiez la disponibilité de votre nom : que la marque soit déposée ou pas. Prenez le temps de faire toutes les vérifications nécessaires sur l’lNPI mais également sur les moteurs de recherche.

Lorsqu’en introduction je vous préconisais de chercher : “Michel + Consulting” sur Google, regardez combien de résultats similaires sortent ?

Vous comprenez la confusion et la difficulté de se démarquer si vous choisissez ce dernier ?

Vous pouvez donc le rayer de votre liste et chercher un nouveau nom.

 

8ème étape : Faites vous confiance, n’écoutez pas tous les avis.

 

J’insiste bien sur le “tous” les avis. L’idée est que votre entourage sera très probablement très enthousiaste et motivé à vous accompagner dans l’ouverture de votre cabinet de conseil. Ils souhaiteront probablement vous proposer toutes sortes de noms également.

C’est très aimable de leur part mais mis à part si l’un d’entre eux est expert en marketing ou communication, leur avis n’est pas nécessaire et ne sera probablement pas utile.

Privilégiez donc des tests auprès de personnes qui correspondent à la cible que vous avez établie précédemment ou bien à des professionnels de la création de noms de marque qui pourront vous aiguiller.

 

9ème étape : vérifiez tous les sens du nom choisi

 

Vous risquez probablement d’avoir un ou plusieurs coup(s) de cœur pour des idées de nom et de vous emballer un peu trop vite.

Avant de tout valider, faites trois petits pas en arrière, et prenez du recul.

  • Le nom que vous avez sélectionné peut-il être interprété d’une autre manière ?
  • Existe-t-il un acronyme qui pourrait vous desservir ?
  • Peut-il être mal prononcé ?
  • Existe-t-il des mauvais jeux de mots pouvant être fait avec ?
  • Est-il facilement prononçable ? Les sonorités sont-elles bonnes ?

Bien entendu, aucun choix de nom n’est parfait, nous pourrions toujours trouver quelque chose à redire même pour les plus connus d’entre eux !

Ne vous bloquez donc pas à chaque possibilité négative mais assurez vous que la majorité de vos potentiels clients perçoivent votre nom de la même manière que vous.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez recommencer le processus de recherche de nom pour votre entreprise.

 

10ème étape : L’objectif n’est pas que le nom vous parle à vous, mais à votre cible.

 

Chez StandOut, peu importe les “j’aime”, “j’aime pas”. Nous travaillons afin de trouver un nom qui fonctionne et qui parle à nos clients. Nous ne proposons pas des noms mais un seul : celui qui fonctionnera le mieux pour votre entreprise. Et nous sommes encore à 100% de réussite après 3 ans d’accompagnement de marques !

La seule personne pour qui le “j’aime”, “j’aime pas” a de l’importance : c’est votre cible.

Si vous trouvez un nom qui répond aux critères vus précédemment mais que vous n’aimez pas, vous pouvez le garder.

Votre but principal est de trouver un nom qui attirera des clients dans votre cabinet de conseil, n’est-ce pas ?

Ces 10 étapes pour vous accompagner dans la création d’un nom pour un cabinet de conseil vous permettront de trouver la subtilité qui interpellera vos clients, transmettra vos valeurs et vous distinguera de tous les autres cabinets.

Cela vous donne une opportunité commerciale d’expliquer ce que vous faites ou même simplement de ne pas être invisible parmi toutes les autres marques.

Un exemple : le critère selon lequel votre nom doit être déclinable à l’étranger pour votre cabinet de conseil ne devrait pas vous pénaliser si dans votre ADN de marque il n’est pas spécifié que vous souhaitez vous ouvrir à l’international.

 


 

Cet article vous a aidé ? Vous avez encore des questions, des remarques ou d’autres conseils, n’hésitez pas à nous en faire part nous serons ravis d’échanger avec vous 🙂

Si vous avez besoin d’accompagnement ou de discuter sur votre projet, vous pouvez contacter notre équipe d’experts du branding !

À bientôt ! 🙂

 

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *