fbpx

4 conseils pour faire du graphisme éco responsable

13 août 2021Communication web, Création de site Internet, Design graphique, Tous les articles du blog

Avant toute chose, éclaircissons un point qui nous paraît important : le graphisme le plus écologique… c’est pas de graphisme du tout !

Désolé de vous décevoir. 🙃

Tout ce qui est produit et qui est techniquement dispensable ne peut pas relever de l’écologie… mais cela revient à mettre en question tout notre système de consommation, ce que nous n’allons pas faire ici, rassurez-vous.

Ainsi, et même s’il faut être honnête avec soi-même sur l’impact environnemental de la publicité, il y a bien quelques bonnes pratiques à mettre en place pour réduire au maximum l’empreinte de votre graphisme sur l’environnement.

Quel que soit votre domaine d’activité, et que vous communiquiez sur des supports imprimés et/ou numériques, vous êtes concernés par la question.

Mais pas d’inquiétude, si vous ne savez pas comment faire, nous sommes là pour vous aiguiller.

 

Découvrez dans cet article tous nos bons conseils afin de mettre en place un graphisme éco responsable pour votre entreprise.

C’est parti !

 

Qu’est-ce que le graphisme éco responsable (ou éco-branding) ?

 

Aussi appelé éco-conception, le graphisme éco responsable est un concept récemment développé par le directeur artistique Sylvain Boyer.

Son principe est simple : réduire au maximum l’empreinte écologique de la communication visuelle des marques et des entreprises.

Sa réflexion tourne autour de quatre axes principaux :

  • les logos
  • la typographie
  • les couleurs
  • l’UI (user interface)

Pour chacun de ces sujets, le but est de diminuer le coût écologique de leur production.

Cette démarche s’inscrit ainsi dans un questionnement écologique on ne peut plus actuel qui concerne toutes les entreprises, petites ou grandes.

D’ailleurs, et contrairement aux idées reçues, cette réflexion est menée tout aussi bien sur les supports imprimés (que l’on juge souvent plus polluants), que sur les plateformes numériques.

En bref, vous ne trouverez pas ici de tips de green washing ou de communication RSE, mais bien de vrais conseils pour rendre votre communication visuelle plus éco-responsable.

 

design graphique éco responsable

 

Comment concevoir des supports de communications imprimés éco-responsables ?

 

To print or not to print ?

 

Avant toute chose, faisons un point sur un sujet qui nous paraît important !

Comme nous venons de l’évoquer, les supports imprimés sont bien souvent montrés du doigt comme étant la source d’une pollution excessive.

Au contraire, les supports numériques, par leur caractère dématérialisé, sont réputés pour être plus respectueux de l’écologie…

Spoiler alert : c’est faux.

Enfin, plus ou moins faux. Tout dépend de l’utilisation que l’on fait de ces supports et à quelle échelle ils sont diffusés.

Ainsi, peut-être qu’un site e-commerce bien développé et bien hébergé (donc peu polluant) aura un impact environnemental moins important qu’un catalogue de 200 pages distribué dans tout un pays…

Quand un flyer réalisé avec les règles que nous évoquons ci-après, et distribué de manière ciblée à un nombre restreint de personnes, aura un impact plus réduit qu’une communication digitale très énergétivore.

Certes, il n’est pas simple de faire la part des choses, mais il est important que chacun soit conscient des enjeux écologiques soulevés par ces deux stratégies de communication pour faire le bon choix.

Notre conseil : faire des recherches, comparer les options et choisir la solution la plus appropriée à votre projet !

 

1. Allonger la durée de vie des supports papiers

 

En y réfléchissant bien, votre objectif est d’éviter au maximum le gaspillage de papier.

Pour cela, l’un des premiers réflexes à avoir est de se questionner sur la pertinence de la création des supports de communication professionnels :

“ Ce flyer est-il vraiment nécessaire ? Puis-je le remplacer par un support plus durable et qui aura moins de risques de terminer à la poubelle ?”

Pour cela vous pouvez opter pour plusieurs options ne dévalorisant pas votre communication, par exemple :

  • en réalisant des supports papier de bonne qualité et donc réutilisable
  • en créant une landing page dédiée à l’objet de votre communication
  • en réalisant des affiches que vous disposerez à des endroits stratégiques
  • en demandant une inscription en ligne, suivie d’un SMS de rappel

Sur les lieux de votre événement, favorisez également une signalétique effaçable ou des panneaux d’affichage réutilisables. Pour cela, pensez à rendre les informations telles que la date ou l’adresse modulables sur votre support de communication.

Dans la même optique, mettez en place un système de récupération des supports papiers comme les plans, les badges ou les catalogues pour les recycler ou les réutiliser.

 

2. Créer des graphismes éco responsables moins gourmands en encre

 

Réduire les aplats de couleurs pour un graphisme éco responsable

 

Vous avez de la chance, la tendance actuelle est à l’épuré et aux design allégés.

Mais là n’est pas le sujet, car grâce à un logo moins gourmand en encre et à une identité visuelle favorisant les formes graphiques évidées, vous faites du graphisme éco-responsable.

Et oui, c’est aussi simple que cela !

Vous pouvez soit créer un logo éco-responsable tout neuf ou rendre un logo déjà existant plus léger en évidant ses aplats de couleurs. Vous pouvez ainsi gagner jusqu’à 40% d’encre sur la version originale du logo !

Votre logo est tout aussi puissant qu’auparavant, mais ce gain d’encre représente une économie non négligeable sur de grands volumes d’impression.

 

graphisme respectueux de l'environnement

 

Choisir une éco typographie

 

Ce concept ne vous dit peut-être encore rien, mais il existe aujourd’hui pléthore de polices de caractères éco-responsables.

Comme pour les logos et les identités visuelles, l’objectif de ces typographies est de réduire au maximum l’encre nécessaire à leur édition.

Ainsi, on va jouer sur la taille de corps, sur l’espacement des lettres ainsi que sur la graisse du texte pour en réduire l’impact environnemental.

Parmi les typographies classiques les plus légères, nous retrouvons la Garamond en tête de file des typographies les plus écologiques, de par sa graisse et son espacement. Elle consommerait jusqu’à 24% d’encre en moins que les autres typographies.

Dans le même genre, vous pouvez également utiliser les fonts suivantes :

  • La Times New Roman
  • La Century Gothic
  • La Cambria

 

éco typographie

 

Vous voulez faire encore mieux ?

Les éco font sont faites pour vous !

La première éco typographie a vu le jour en 2009 et se nomme tout simplement Eco font (ou Spranq eco font).

Grâce à son dessin typographique ajouré, elle permet d’économiser jusqu’à 33% d’encre à l’impression.

Dans la même optique, la Ryman eco a été créée en 2014 en ajoutant un souci d’élégance et de lisibilité.

Ces deux typographies sont gratuites et libres de droit, vous n’avez plus de raison de vous en passer !

 

Optimiser le contenu d’un support papier

 

Lorsque vous rédigez un contenu voué à être imprimé, veillez à ce qu’il soit pertinent sur deux aspects :

  • En réduisant la masse d’information, vous économisez des pages sur votre document (et donc de l’encre et du papier) .
  • En sélectionnant avec attention les informations présentes sur votre support de communication imprimé vous allonger sa durée de vie.

Par exemple, en privilégiant une formulation du type “Fondé en 1996” plutôt que “existe depuis 25 ans”, vous évitez de devoir éditer une nouvelle version de votre document régulièrement.

 

Opter pour le PDF plutôt que pour l’impression

 

Enfin, un dernier conseil avisé et simple à mettre en place : favorisez le PDF à l’impression papier.

Vous avez un document interne à faire passer à vos collègues ? Un calendrier à distribuer à tout le monde ? Un rapport à partager à l’ensemble de votre entreprise ?

En bref, toute documentation ne nécessitant pas une impression peut être envoyé en PDF à ses destinataires.

Vous faites des économies d’encre et de papier et vos collaborateurs ne pourront plus perdre les documents importants sous des piles de papier. Vous avez tout à y gagner !

 

3. Choisir un mode d’impression écologique pour les supports de communication de votre entreprise

Choisir un imprimeur éco-responsable

 

L’offre d’imprimeries est assez large et vous pouvez avoir du mal à choisir un imprimeur éco responsable fiable.

Pour vous aider à faire le tri, voici quelques points sur lesquels vous pencher au moment de sélectionner votre prestataire :

 

imprimerie éco responsable

 

Labellisé Imprim’Vert®

 

Ce label référence les imprimeries mettant en oeuvre des ations concrètes pour réduire leur impact environnemental.

Parmi ces mesures, l’optimisation du recyclage des déchets, le suivi des dépenses énergétiques du site ou encore l’engagement à ne pas utiliser de produits toxiques.

 

Qui utilise des encres propres

 

De plus en plus d’imprimeries utilisent de l’encre végétale pour l’impression offset.

Ces encres s’obtiennent à partir de composés organiques issus de végétaux, comme le cellulose, la résine, le sucre ou encore l’amidon.

Pour leur fabrication, on mélange ainsi des huiles végétales comme le lin, le soja ou le tournesol et des résines d’origine naturelle comme des extraites de pin.

En bref, ce sont des encres propres et de bonne qualité, à la fois biodégradables et limitant les COV (composés organiques volatiles).

 

Qui imprime sur du papier recyclé

 

Nous n’allons pas vous l’apprendre, faire le choix d’imprimer vos supports de communication sur du papier recyclé est un geste éco responsable efficace et très apprécié du grand public.

Un papier est dit recyclé lorsqu’il contient au moins 50% de fibres de cellulose provenant de papiers usagés ou de chutes industrielles, c’est une forme d’économie circulaire.

Le recyclage du papier permet d’ailleurs d’économiser les ressources naturelles et l’énergie, nécessitant 2 à 5% fois moins d’énergie et d’eau que le papier neuf.

Ainsi, cette pratique permet d’éviter l’émission de 390 000 tonnes de CO2 par an en France, ce qui représente l’équivalent des émissions annuelles de 200 000 voitures !

 

Favoriser l’impression off-set

 

Contrairement aux impressions en couleurs Pantone (en tons directs), les impressions utilisant des couleurs off-set ne nécessitent pas de nettoyage des machines entre chaque passage.

Vous effectuez ainsi une économie d’eau et d’énergie considérable. La planète vous en remercie déjà !

 

Choisir un format de papier classique

 

Vous n’y auriez peut-être pas pensé, mais faire le choix d’imprimer vos supports de communication sur des formats de papier classique est également un geste éco responsable !

En effet, les chutes des formats “originaux” génèrent une certaine quantité de papier inutilisable. Cependant, il est envisageable d’agencer les fichiers d’impression de telle sorte que les chutes soient réduites au maximum.

Il serait triste de vous cantonner au format A4…

 

Comment créer un site internet écologique ?

 

Comme nous l’avons évoqué précédemment, les supports de communication imprimés ne détiennent pas le monopole du graphisme éco responsable !

En effet, vous pouvez également mettre en place quelques bonnes pratiques sur vos supports de communication numériques à des fins de réduction de votre empreinte sur l’environnement.

C’est ce que l’on appel l’éco-conception web.

 

4. Concevoir un site internet éco responsable

 

Réduire la taille des images

 

En favorisant des images légères plutôt que des images en haute résolution au moment de la création d’un site Internet pour une entreprise, vous gagnez sur tous les plans : vous réduisez à la fois le temps de chargement et la consommation d’énergie.

Dans la même optique, vous pouvez également réduire le nombre d’images présentes sur votre site internet afin de ne garder que celles qui sont réellement utiles.

 

site internet éco responsable

 

Intégrer de la vidéo de manière intelligente

 

Il n’y a qu’une seule chose qui soit pire que les images : les vidéos !

En effet, et bien que très prisée, la vidéo est très énergivore et peut réduire drastiquement les performances d’un site internet.

Ainsi, nous vous conseillons de limiter les vidéos au strict nécessaire pour minimiser leur impact négatif sur votre site web :

  • limitez leur nombre
  • utilisez la résolution la plus basse possible
  • intégrez-les directement dans votre site
  • désactivez la lecture automatique

Il en va de même pour les animations et toutes sortes d’éléments de décoration superflus venant alourdir le site.

Demandez-vous toujours s’ils sont vraiment utiles avant de les intégrer.

 

Choisissez des font légères

 

Vous ne l’auriez pas parier, mais sur le web aussi le choix d’une police de caractère peut s’avérer être un réel choix éco responsable.

Ici ce n’est pas l’encrage de la typographie que nous allons remarquer, mais bien son poids numérique. Celui-ci dépend notamment de la graisse utilisée : plus celle-ci est bold, plus la police est lourde.

 

Favorisez les couleurs sombres

 

Pour concevoir un site internet éco responsable, le dark mode (ou mode sombre) est votre ami.

Pour généralement, les couleurs sombres demandent à votre ordinateur de dépenser moins de lumière (et donc d’énergie) pour être affichées.

Ainsi, et en plus du confort qu’offre le dark mode pour les yeux, il permet d’augmenter l’autonomie de votre ordinateur et donc d’économiser votre batterie. Malin !

 

Améliorez le référencement naturel de votre site internet

 

En plus de l’augmentation du nombre de prospects convertis, vous allez considérablement améliorer le référencement naturel de votre site internet professionnel, vous allez faire un geste éco responsable.

Savez-vous qu’une recherche Google peut générer jusqu’à 7 grammes de CO² ?

Ainsi, un utilisateur qui trouve rapidement réponse à sa recherche est un utilisateur qui ne va pas naviguer indéfiniment sur le web, chargeant page sur page.

Certes, vous n’allez pas réduire l’empreinte carbone de Google à vous seul, mais c’est un bon début !

 

Choisissez un hébergeur web écologique

 

Last but not least, le choix d’un hébergeur pour votre site internet peut peser lourd dans la balance.

En effet, les serveurs, les centres de données et les systèmes de refroidissement consomment beaucoup d’électricité.

Ainsi, choisir un hébergeur qui utilise des énergies renouvelables contribue grandement à minimiser l’impact environnemental de votre site web. L’hébergement de sites web écologiques est en plein essor, et trouver un hébergeur qui combine de bonnes performances, un bon service client et qui utilise des énergies renouvelables est un petit défi.

Parmi eux on peut nommer :

  • Infomaniak
  • PlanetHoster
  • iKoula
  • o2switch

 

Vous souhaitez connaître l’empreinte carbone de votre site ?

Le site websitecarbon.com se charge d’analyser votre site web, de vous donner son compte rendu et de vous conseiller les meilleures actions à mettre en place pour améliorer son bilan.

 


 

Voilà, vous savez tout des actions à mettre en place pour faire du graphisme éco-responsable et faire de votre entreprise un modèle en la matière.

Certains points sont plus faciles à appliquer que d’autres, nous en sommes conscients, mais avec l’aide d’une bonne agence de communication, rien n’est impossible ! 😉

Bravo pour votre motivation et à bientôt !

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *