Comment améliorer le référencement naturel (SEO) d’un site Internet en 2024 ?

Une personne en train d'améliorer le référencement naturel de son site internet pour Google

Améliorer le référencement naturel d’un site internet, quand on ne sait pas comment faire, ça peut plus relever de la magie que de la science.

Tout le monde en parle, il y a des tas d’outils, plein de personnes qui expliquent ce que c’est mais par ça reste sacrément obscur !

Pourtant, c’est essentiel pour toute entreprise ayant un site internet, qu’il soit une vitrine commerciale ou un e-commerce.

Sans SEO, vous êtes invisible lorsque vos clients vous cherchent Google et vous laissez le champ libre à vos concurrents.

Heureusement, StandOut est là !

Dans cet article, vous allez comprendre :

  1. Ce qu’est le SEO
  2. Ce que ça peut vous rapporter
  3. Comment améliorer le référencement naturel de votre site en 5 étapes

En trois mots : vous serez incollable.

 

Navigation rapide : 

  1. Le SEO, qu’est-ce que c’est ?
  2. Les 3 plus grands avantages du référencement naturel
  3. Comment améliorer le référencement naturel d’un site internet en 5 étapes
  4. Lexique du SEO 

 

I – Améliorer le référencement naturel, ça veut dire quoi ?

 

1 – SEO : définition

 

Le SEO (Search Engine Optimization) est l’ensemble des techniques et des méthodes employées pour améliorer le référencement d’un site internet dans les moteurs de recherche comme Google.

Grâce au SEO, vous pouvez améliorer la position des pages du site internet de votre entreprise dans les résultats organiques, contrairement au SEA, qui permet de vous rendre visibles dans les résultats payants.

 

2 – Le SEO on-page et le SEO off-page

 

Lorsqu’on parle de SEO, on peut distinguer deux parties qui sont complémentaires : le SEO on-page et le SEO off-page.

Le SEO on-page concerne toutes les actions réalisées sur votre site internet pour en améliorer le référencement organique. Par exemple, cela peut être l’ajout de mots-clés dans les titres, la réduction du temps de chargement de vos pages, l’amélioration de la richesse sémantique de vos paragraphes, etc.

Le SEO off-page concerne l’ensemble des actions faites hors de votre site web. Lorsque vous recherchez de nouveaux backlinks pour améliorer le score d’autorité de votre domaine, par exemple, vous faites du SEO off-page.

Pour améliorer le référencement naturel du site d’une entreprise, il est impératif de mener des actions sur ces deux volets. Un dicton dit qu’en SEO :

“Content is King, Netlinking is Queen”.

 

3 – Les trois piliers du SEO à connaître pour améliorer le référencement de votre site internet

 

On peut distinguer les différentes actions réalisées quand on veut faire du SEO pour le site d’une entreprise en fonction de si elles sont faites à l’intérieur ou à l’extérieur de celui-ci.

On peut également les séparer selon qu’elles visent à améliorer l’un ou l’autre des trois piliers du SEO :

  1. Le pilier technique : il concerne les performances et l’optimisation technique de votre site.
    L’architecture du site de votre entreprise, sa vitesse de chargement, le balisage Hn, la compression des images ou l’utilisation de données structurées, par exemple, en font partie. Si votre site présente des problèmes techniques, il ne pourra pas être bien positionné dans les résultats de recherche !
  2. Le pilier du contenu : il rassemble tous les critères liés à la qualité du contenu de votre site.
    Les moteurs de recherche analysent la pertinence de vos contenus par rapport aux requêtes des utilisateurs en analysant la présence de mots-clés (keywords), la richesse du lexique utilisé et les réponses apportées aux questions, par exemple. Votre contenu doit être d’une grande qualité pour intéresser vos lecteurs et être bien référencé sur Google.
  3. Le pilier de l’autorité : il concerne la mesure de la popularité de votre site internet.
    Pour ce faire, les moteurs de recherche analysent la qualité et la quantité de backlinks dont votre domaine est la cible. Si les pages de votre site sont la destination de liens variés et issus de sites de qualité dans votre thématique, votre domaine jouira d’une meilleure crédibilité aux yeux de Google.

 

Les 3 piliers du SEO à connaitre pour améliorer le référencement naturel

 

 

4 – Les critères du référencement naturel et les algorithmes de Google

 

En résumé, le SEO, c’est l’ensemble des actions que vous pouvez réaliser pour optimiser votre site selon des critères que l’on peut répartir dans différentes catégories. Cette optimisation a pour but d’améliorer la position de votre site dans les SERP (Search Engine Results Pages).

Quels sont ces critères ?

Personne ne le sait !

L’algorithme de Google est gardé secret et prend en compte plus de 200 critères pour établir le classement des résultats.

Présence du mot-clé dans les titres, rapidité de chargement des pages, proximité géographique, sécurisation de la navigation… :  on en connaît beaucoup par déduction ou parce que Google communique sur certaines mises à jour mais personne ne les connaît tous ni ne sait leur impact dans le classement d’une page.

D’ailleurs, quand on aborde le sujet de l’algorithme de Google, il est plus juste de parler d’algorithmes au pluriel. En effet, Google en utilise plusieurs pour classer les résultats de recherches tels que :

  • PageRank : c’est l’algorithme initial de Google qui évalue la pertinence et l’autorité d’une page web en fonction du nombre et de la qualité des liens entrants.
  • Panda : lancé en 2011, il vise à pénaliser les sites web avec un contenu de faible qualité, du contenu dupliqué ou du contenu peu pertinent.
  • Penguin :  celui-ci cible les sites internet qui utilisent des techniques de spam ou de manipulation des liens pour améliorer leur classement dans les résultats de recherche.
  • Hummingbird : il a été déployé en 2013 et a introduit des améliorations majeures dans la capacité de Google à comprendre l’intention derrière les requêtes de recherche et à fournir des résultats plus pertinents.
  • Pigeon : cet algorithme vise à améliorer la pertinence des résultats de recherche locale en tenant compte de facteurs tels que la proximité géographique de l’utilisateur et de l’entreprise recherchée.
  • BERT : lancé en 2019, BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers) est un modèle d’apprentissage automatique qui aide Google à mieux comprendre le contexte et le sens des mots dans les requêtes de recherche.

En plus d’avoir souvent des noms d’animaux, les algorithmes de Google sont très souvent mis à jour.

Mais alors, si c’est si compliqué, pourquoi chercher à améliorer le référencement naturel du site de votre entreprise ?

 

II – Pourquoi améliorer le référencement naturel d’un site est important en 2024 ?

 

1 – Améliorer le référencement naturel de votre site permet de générer plus de conversions

 

L’un des avantages du SEO par rapport à d’autres canaux d’acquisition tels que la publicité payante sur les réseaux sociaux ou l’emailing est son taux de conversion.

En effet, les visiteurs qui arrivent sur un site internet depuis les résultats organiques ont plus de chance de réaliser une action de conversion que ceux arrivant d’une autre source.

Selon SERanking, les taux de conversion en fonction des sources de trafic sont en moyenne :

  • SEO : 2,4%
  • SEA : 2,3%
  • Emailing : 1,3%
  • Affiliation : 0,75%
  • Réseaux sociaux : 0,7%

Cela semble logique puisque lorsqu’un visiteur arrive sur le site de votre entreprise depuis les résultats naturels de Google, il a déjà une volonté de s’informer sur votre solution.

Sur les autres plateformes, on pousse au visiteur une solution. Sur Google, il la recherche activement.

En outre, le SEO est particulièrement efficace en ce qu’il permet d’être visible à toutes les étapes de la prise de conscience du client de son problème.

Celui-ci peut être :

  • Inconscient qu’il a un problème (unaware)
  • Conscient qu’il a un problème sans connaître les solutions qui existent (problem aware)
  • Conscient que des solutions existent sans connaître votre service (solution aware)
  • Conscient que votre service est une solution à son problème (product aware)

 

Etats de conscience d'un client pour lesquels améliorer le référencement naturel d'un contenu

 

C’est un peu flou ? Prenons un exemple :

  • Unaware : je me sens fatigué
  • Problem aware : je me sens fatigué parce que je dors mal
  • Solution aware : je dors mal alors il me faut un meilleur matelas
  • Product aware : il me faut un meilleur matelas et je connais les matelas Tedibear ou Emma.

Le SEO présente l’avantage redoutable de permettre à votre marque d’être visible de votre client visiteur à chaque étape avec un contenu pertinent !

 

2 – Le SEO offre une visibilité de long-terme

 

Un autre avantage du SEO pour une entreprise est la durée de la visibilité qu’il permet d’acquérir.

Contrairement aux réseaux sociaux, à Google Ads ou à l’emailing, le SEO permet d’obtenir une notoriété de long-terme.

En effet, avec une stratégie pertinente mise en œuvre correctement, les résultats s’améliorent au fil du temps. Un contenu peut vous permettre de récolter des leads pendant des années !

A l’inverse de nombreux canaux d’acquisition caractérisés par leur caractère instantané, améliorer le référencement naturel de votre site vous offre de la pérennité.

Investir dans le SEO, c’est bâtir une source de trafic solide et sur le long terme sans que nous ne soyez dépendant de votre budget ou de caprices algorithmiques.

 

3 – Le référencement organique assure une légitimité plus grande

 

En plus de générer davantage de conversions que d’autres sources de trafic et de vous permettre de voir à long terme sereinement, le SEO permet aussi d’établir la légitimité de votre entreprise.

En effet, les internautes ont davantage tendance à faire confiance aux résultats organiques plutôt qu’aux résultats payants. Ils sont une majorité à cliquer sur les liens qui ne sont pas sponsorisés.

De plus, on attribue inconsciemment une bonne qualité de service à une entreprise qui est bien référencée sur les moteurs de recherche. Après tout, si elle est classée dans les premières, c’est qu’elle est meilleure que les autres, non ?

Ce biais cognitif associant une bonne image à une bonne réputation sur Google permet de positionner votre entreprise comme une référence de votre secteur d’activité. 

 

III – Comment améliorer le référencement naturel (SEO) du site d’une entreprise en 2024 ?

 

Pour améliorer le référencement naturel d’un site internet professionnel, vous devez procéder en cinq étapes :

  1. Faites l’audit SEO de votre site
  2. Sélectionnez les bons mots-clés
  3. Optimisez votre site internet
  4. Améliorez l’autorité de votre domaine
  5. Mesurez les résultats

 

1 – Faire l’audit SEO du site internet de votre entreprise

 

Avant de modifier votre site web, en faire l’audit est indispensable.

Analysez votre site au prisme des trois piliers du SEO (technique, contenu, autorité) pour identifier les erreurs à résoudre et les améliorations possibles.

Chez StandOut, lorsque nous devons réaliser un audit SEO, nous inspectons plus de 250 points à travers 11 catégories.

Les points à vérifier lors de l’audit SEO de votre site internet peuvent être les suivants :

  1. Indexation : vérifier que votre site est correctement identifié par Google et que ses pages se trouvent dans son index de résultats.
  2. Vitesse de chargement : vérifier que les contenus de votre site web chargent rapidement et que les recommandations de Google en matière d’optimisation sont respectées.
  3. Navigation : contrôler la facilité et la qualité de la navigation sur différents types d’écrans, la sécurisation pour les visiteurs et l’accessibilité des pages web.
  4. Mots-clés : contrôler la pertinence des mots-clés pour lesquels les pages de votre site internet sont optimisées.
  5. On-page : vérifier la qualité de la structure de vos pages (balisage HTML, maillage interne, utilisation des mots-clés dans la balise <title>, la meta-description le titre h1, les sous-titres, etc)
  6. Images : contrôler le temps de chargement des images et les optimisations apportées ainsi que leur balisage.
  7. Outils de mesure et RGPD : vérifier l’utilisation d’outils de mesure du trafic et le respect du RGPD lors de la collecte des données.
  8. Blog : Analyser la qualité des contenus publiés sur l’espace blog de votre site dans le but d’améliorer le référencement du site de votre entreprise.
  9. Backlinks : analyser les liens dont votre site est la cible.
  10. SEO local : contrôler le respect des recommandations de Google en matière de SEO local (existence d’une page Google My Business, visibilité des coordonnées, etc)
  11. SEO multilingue : contrôler le respect des recommandations en matière de SEO multilingue.

Bien entendu, tous les points ne sont pas nécessairement pertinents en fonction de votre site. Par exemple, si vos pages ne sont pas traduites dans des langues différentes, le SEO multilingue ne sera pas à vérifier.

Pour faire cet audit SEO, vous pouvez choisir d’utiliser des ressources et des outils en ligne. Par exemple, les sites SEMRush ou Ubersuggest vous permettront d’identifier les problèmes à résoudre.

Gardez toutefois à l’esprit que ces outils se doivent d’être génériques et que toutes leurs recommandations ne sont pas forcément à appliquer. Bien qu’ils soient extrêmement utiles pour disposer d’une première feuille de route, une analyse humaine plus minutieuse peut être nécessaire.

De plus, l’accès aux problèmes que présente votre site internet est une chose. Leur résolution peut en être une autre !

Pour cela, vous pouvez vous aider de ressources accessibles sur internet (documentation, forums, vidéos, etc) ou bien faire appel à une agence web.

 

2 – Sélectionner les mots-clés SEO

 

Un mot-clé est un ensemble de termes qui constituent une requête sur Google. Si Google juge une page web pertinente pour ce mot-clé, alors il l’affichera dans les résultats de recherche de l’internaute.

Vous devez donc déterminer les mots-clés que vos clients potentiels sont susceptibles d’utiliser pour être visibles d’eux sur Google. Attention : vous devez choisir un mot-clé unique par page !

Bien les choisir est déterminant dans l’amélioration du SEO du site de votre entreprise. 

Cette sélection doit se faire selon trois critères :

  1. La pertinence : le mot-clé que vous choisissez doit être pertinent avec le contenu de la page où il est utilisé. Il doit aussi être pertinent avec ce que propose votre entreprise.
    Exemple : si votre page est une page de vente de chaussures de sport, ne choisissez pas le mot-clé “talons hauts” (ça tombe sous le sens !).
  2. Le volume de recherche : sélectionnez des mots-clés qui sont suffisamment recherchés pour générer du trafic. Si vous optimisez une page pour un mot-clé qui n’est jamais tapé, vous serez premier dans les résultats pour … personne.
  3. Le niveau de concurrence : choisissez des mots-clés où la concurrence n’est pas trop forte. Sinon, vous risquez de ne jamais parvenir à apparaître en première page !

Comment faire ?

En ce qui concerne la pertinence des mots-clés, votre connaissance de votre service ou de votre produit et une vérification des résultats sur Google sont nécessaires.

Pour connaître le volume de recherche et le niveau de concurrence d’un mot-clé, vous pouvez utiliser des outils comme Ubersuggest ou SEMRush.

Faire un consensus de ces trois critères vous amènera à choisir des mots-clés de longue traîne (long-tail keywords).

Pour un sujet donné, ce sont des mots-clés qui se trouvent dans les recherches moins concurrentielles et moins recherchées.

Leur avantage est double : il est plus simple de s’y positionner et elles permettent de générer des visites organiques plus qualifiées !

 

Mots clés de longue traine, concept cardinal pour optimiser le SEO de votre site

Source : SEOQuantum

 

3 – Optimiser vos pages pour améliorer le référencement naturel de votre site

 

Une fois que vous avez fait l’état des lieux de votre site en matière de SEO et que vous avez identifié les bons mots-clés pour être visible de vos clients potentiels, il est temps d’optimiser votre site !

A l’issue de cette étape, vous devez avoir un site parfait en ce qui concerne sa technique (balisage HTML, rapidité de chargement, etc) et son contenu (titres, sous-titres, etc).

 

A – Optimiser techniquement votre site web

 

Pour améliorer la partie technique de votre site Internet, des connaissances en développement web peuvent être nécessaires.

En effet, même s’il est aujourd’hui très simple de créer un site internet sans écrire une seule ligne de code grâce à un CMS comme WordPress, par exemple, il est moins aisé de l’optimiser.

De plus en utilisant un CMS (WordPress, Magento, etc) ou une application no-code (coucou Webflow), vous pouvez rapidement surcharger le code en ajoutant des fonctionnalités et avoir des pages extrêmement lourdes.

Pour éviter un temps de chargement trop long, quelques recommandations : 

  • Limitez le nombre de fonctionnalités et d’extensions que vous utilisez.
  • Dimensionnez correctement vos images et utilisez le bon format.
  • Activez la mise en cache pour accélérer le temps de chargement de vos pages.
  • YouTube, forums, blogs spécialisés… trouvez les informations dont vous avez besoin pour améliorer votre site (par exemple sur WPMarmite, une mine d’or pour WordPress)
  • Avant de faire des modifications importantes, faites des sauvegardes !

Avant de vous lancer dans la modification en profondeur de la partie technique de votre site, soyez sûr de ce que vous faites. Un retour en arrière ne sera pas forcément possible !

Nous ne saurions que trop vous conseiller de faire appel à des professionnels pour optimiser techniquement un site internet d’entreprise !

 

B – Optimiser le contenu de votre site

 

Comme on le dit un petit peu plus haut dans cet article, Google évalue la pertinence de vos contenus pour savoir s’il doit le proposer ou non dans les premiers résultats de recherche .

Vous devez donc proposer des textes de très bonne qualité et qui apportent à vos visiteurs les réponses qu’ils cherchent !

Pour cela, veillez à placer votre mot-clé (ou l’une de ses variantes proches) aux endroits importants de la page :

  • le titre
  • le h1
  • les h2, h3, h4, etc
  • dans les 100 premiers mots de votre corps de texte
  • dans les balises “alt” de vos images

Mais n’en abusez pas ! Si vous intégrez trop de fois le mot-clé dans votre page, Google peut assimiler cela à de la triche (du keyword stuffing) et pénaliser votre site.

Faites en sorte que votre mot-clé représente environ 1% du texte de votre page.

En plus de cela, intégrez des questions qui sont liées à votre mot-clé, et les réponses qui y correspondent, bien entendu. Cela permettra à Google de savoir que votre page répond aux différentes intentions de recherche que peuvent avoir les utilisateurs.

Par exemple, si votre mot-clé est “audit RH”, répondez à des questions telles que :

  • Comment se déroule un audit RH ?
  • Combien coûte un audit RH ?
  • Que contient un audit RH ?

Pour trouver les questions en rapport avec vos termes clés, vous pouvez utiliser AnswerThePublic, un outil gratuit 🙂

Tapez simplement votre mot-clé pour accéder aux questions que se posent les internautes.

Si vous souhaitez confier la refonte des textes et images de votre site à des professionnels, vous pouvez faire appel à notre agence de rédaction web !

 

4 – Améliorer l’autorité de votre site web

 

Une fois que le pilier “Technique” et que le pilier “Contenu” du site web de votre entreprise sont optimisés, il est temps de travailler sur le troisième : l’autorité.

Votre site est aussi rapide qu’une Formule 1 et ses contenus sont passionnants. Il est temps de le faire connaître.

Comment ?

En passant par la création de backlinks (netlinking).

Un backlink est un lien qui provient d’un site externe et qui amène vers votre site. Pour Google, c’est un signe de votre autorité, de votre crédibilité. 

Plus votre site web a de backlinks provenant de sites d’autorité, plus vous êtes crédible au regard des moteurs de recherche.

Imaginez cela comme une conversation. Google analyse :

  • Combien de sites parlent de vous ?
  • Est-ce que ces sites sont des références ? Ont-ils une autorité ?
  • Évoluent-ils dans le même domaine que vous ?
  • Pourquoi parlent-ils de vous ? Quelles sont les destinations des backlinks ? Sur quels termes sont-ils placés ?
  • Est-ce qu’on a parlé de vous récemment ? Est-ce que vos backlinks sont anciens ou nouveaux ?

 

Réseau de liens

 

Si votre site est la cible d’un grand nombre de liens issus de sites qui ont de l’autorité, qui sont dans la même thématique que vous et qui pointent vers des pages différentes sur des ancres variées, vous êtes sur le bon chemin.

Pour obtenir de nouveaux backlinks, différents moyens existent et cela fera l’objet d’un article dédié 🙂

Si vous devez retenir une seule chose à ce sujet, c’est que la clé de la réussite est la diversité !

Pour un netlinking performant, variez vos sites hébergeant des liens externes, vos pages de destinations et vos ancres. 

Vous pouvez mesurer l’autorité de domaine d’un site que vous visez (et du vôtre !) ou trouver de nouvelles opportunités en utilisant des outils comme :

 

5 – Mesurer les évolutions du référencement de votre site

 

Félicitations, votre site est un exemple d’optimisation SEO ! Pour observer l’évolution de votre site dans les résultats de recherche, vous devez utiliser des outils de suivi.

Pour cela, connectez votre site à Google Search Console. Cet outil de Google vous permet de connaître avec précisions différentes métriques comme :

  • le nombre de clics
  • le nombre d’impressions
  • le taux de clics
  • la position dans la page de résultats
  • les mots-clés pour lesquels votre site est visible
  • les différences entre pays
  • les différences entre appareils

Cette console vous permet aussi de connaître les défauts d’indexation que votre site peut avoir, d’envoyer votre sitemap pour que Google les identifient rapidement ou bien encore de connaître les améliorations à apporter à la vitesse de chargement de vos contenus.

Pour connaître ce qu’il se passe une fois que les personnes sont sur votre site internet, utilisez un outil comme Google Analytics ou Matomo.

Ces outils de suivi analytiques vous permettent de connaître avec précision le comportement de vos visiteurs.

Sur quelles pages web arrivent-ils ? Depuis quelles pages partent-ils ? Quels appareils utilisent-ils ? Combien de temps passent-ils sur votre site ? Combien sont-ils à télécharger un document ? A soumettre un formulaire ? A s’inscrire à votre newsletter ?

Vous l’aurez compris, suivre le comportement de vos visiteurs sur le web est indispensable à l’optimisation de votre stratégie de communication digitale dans son ensemble.

 

IV – Petit lexique du référencement naturel

 

  • Ancre : comme pour un bateau, une ancre de lien est une attache. En SEO, elle va servir à attacher un lien à un bout de texte, qui sera donc cliquable et mènera à du contenu. Pour savoir vers quoi l’internaute va être redirigé en cliquant, le texte doit donner des indications.
  • Autorité : l’autorité d’un domaine désigne la crédibilité et la confiance que Google accorde à un site Internet. Cette autorité va influer sur le positionnement du site dans les SERP.
  • Backlink : ou lien externe, est un lien hypertexte se trouvant sur un site, une page ou un annuaire X et menant vers un site Y. Dans un objectif d’optimisation du référencement naturel, l’objectif est de compter des backlinks de qualité pointant vers son site depuis des noms de domaines possédant un certain niveau d’autorité et de fiabilité.
    Idéalement, la source doit traiter d’une thématique similaire. Cela permet d’optimiser le référencement et d’augmenter le trafic sur un site Internet.
  • Indexation : Processus par lequel les moteurs de recherche analysent puis classent les sites web et leurs pages afin de proposer les réponses les plus pertinentes à la requête d’un internaute.
  • Meta-description : la meta-description d’une page web est une balise qui sert à donner des informations sur cette page et est utilisée par les moteurs de recherche. Il faut rédiger une description courte et précise de la page en question afin de fournir des informations utiles aux internautes.
  • Mot-clé de longue traîne : type de mot-clé d’un volume de recherche modéré et d’un haut niveau de qualification. Par exemple, une requête comme “chaussures de sport rose pour femme” induit un ciblage plus fin que “chaussures” ou même “chaussures femmes”.
  • Title : présente dans le code d’un site web, dans la partie “head”, la balise <title> permet notamment d’afficher le titre de la page dans l’onglet du navigateur. Il est lisible en entier lorsqu’on le survole avec la souris. C’est une balise cruciale pour optimiser le référencement des pages d’un site web.

 


 

Conclusion :

Vous savez désormais comment améliorer le référencement naturel de votre site internet.

Le SEO est un moyen de véritablement transformer des business. Chez StandOut, certains de nos clients ont changé de dimension grâce à cela.

N’oubliez pas qu’il faut être méthodique pour réussir. Sans un site parfaitement optimisé, la recherche de nouveaux liens ne servira à rien.

Gardez aussi à l’esprit que l’optimisation de votre site n’est que le point de départ. Pour améliorer votre visibilité dans les résultats de recherche Google, vous devrez régulièrement publier des contenus de haute qualité.

Pour en savoir plus à ce sujet, lisez notre article sur la rédaction d’un article de blog pour le SEO !

 

Une fusée qui décolle moins vite que votre site grâce au SEO

 

Retour en haut